Les Vendanges

Les Vendanges

La Vendange 2011

Le millésime 2011 s’est caractérisé par une météo déroutante et la succession d’événements climatiques délicats, desquels il était difficile de savoir comment allait se clore cette campagne viticole agitée. Après deux millésimes de tous les éloges, nous ne pouvions que revenir à des expressions plus mesurées. A un printemps sans une goutte d’eau, succédèrent des épisodes de grêle à répétition. Cette année viticole fut, d’un point de vue climatique, stressante car perturbée et perturbante.

Même épargné par les épisodes localisés et fréquents de grêle, le Château Haut Gachin présentait un potentiel 2011 limité et, malgré quelques pluies généreuses en juillet, nous étions sur un potentiel faible de production.

Malgré cela, la caractéristique principale de la vendange 2011 restera l’hétérogénéité entre les parcelles.
Avec une météo propice à la poursuite de la maturité fin août, début septembre et avec une avance d’une quinzaine de jours sur le calendrier habituel, nous avons pu obtenir une maturité phénologique au 20 septembre pour les Merlots, date à partir de laquelle le botrytis commençait à tisser sa toile sur le vignoble du Médoc.

La Vendange 2010

Le millésime 2009 ayant occupé le devant de la scène une bonne partie de l’année, la presse professionnelle n’a pas tari d’éloges sur celui que l’on allait devoir considérer comme le champion des champions. Forcément la nature ne pouvait répéter un tel miracle deux années de suite.

La climatologie de 2010 dans le Medoc s’est caractérisée par une pluviométrie d’Avril à Septembre de 220 mm soit environ 50% de la moyenne trentenaire de 430 mm. Ces conditions particulièrement favorables ont permis de réduire de 20% le nombre de traitements dans le respect de notre politique de protection raisonnée de notre vignoble. Le mois de Juin fit exception à cette vision d’ensemble idyllique avec 8 jours de pluie et 90 mm d’eau et des températures fraiches dans le Medoc, au plus mauvais moment du cycle végétatif de la vigne. Cela entraina coulure et millerandage sur Merlot qui est le cépage très largement majoritaire de l’exploitation .Les mois de Juillet -Aout furent exceptionnellement chauds. Jusqu’à mi septembre la vigne était en stress hydrique, ce qui lui a permis de synthétiser des anthocyanes et a entrainé une bonne évolution de la maturité phénolique pour se rapprocher de celle de 2009.

Malgré la pluie des 14 et 15 septembre, les grappes de Merlot ne pesaient qu’entre 90 et 100 g et 130 g en moyenne pour les Cabernet Sauvignon à la veille des vendanges. Comme en 2009 l’état sanitaire du vignoble était parfait à la veille de la récolte. Au 5 octobre les prélèvements parcellaires nous annoncaient des alcools potentiels supérieurs à 13° pour les Merlots et 11°5 pour les Cabernet Sauvignon. C’est le 9 octobre que nous avons débuté les vendanges par les parcelles des Graves, soit avec 9 jours de décalage par rapport à 2009.

Les Cabernet ont été récoltés le 13 octobre.

La Vendange 2009

Enrichi par l’expérience d’un Millésime délicat comme celui de 2008, nous avons abordé sereinement le début de la campagne viticole 2009.

Celle du Nord Médoc a été marqué comme le reste du vignoble Bordelais et l’essentiel des vignobles Français par une pluviométrie exceptionnellement élevée à partir du mois d’Avril jusque Juin inclus, ce qui a obligé chaque viticulteur a être d’une extrême vigilance et de lutter avec précision contre les maladies cryptogamiques et plus particulièrement le mildiou. La climatologie 2009 s’est bien sur illustrée par un niveau d’ensoleillement et des températures exceptionnelles supérieures aux moyennes trentenaires. Avec un mois de Septembre comme un doublon du mois d’Aout, la maturité des raisins se présentait comme exceptionnellement favorable. Epargné par les différents épisodes de grêle, le vignoble du Château Haut Gachin présentait à la veille des vendanges, un état sanitaire proche de la perfection.

Les degrés alcooliques en puissance sur Merlot, à la mi septembre étaient déjà supérieurs a 12,5% et ceux des Cabernet Sauvignon proche des 11,5%.

Avec les derniers jours de Septembre, les rares précipitations nous ont fait craindre de devoir nous contenter d’un excellent millésime. Il n’en a rien été, la maturité s’est poursuivie jusqu'à son terme afin de nous doter du meilleur, de l’exceptionnel.

Les prélèvements parcellaires en date du 30 septembre nous annonçaient des alcools potentiels oscillants entre 12°15 pour les Cabernet Sauvignon les plus tardifs et 13°55 pour les Merlots les plus matures.

Nous avons débuté les vendanges le 1 octobre et le soleil ne nous a pas quittés jusqu'à la fin, le 4 octobre. L’une des caractéristiques de la Météo des vendanges 2009 fut de bénéficier de températures fraiches la nuit dont nous pouvions tirer partie lors des premiers encuvages en perspective de macérations pré fermentaires.

La Vendange 2008

Il a fallu s'armer de patience avant d'arriver au moment précieux ou le premier millésime de la SCEA Château Haut Gachin allait devenir une réalité concrète et palpable.

Après une pression phytosanitaire accrue pendant toute la période végétative de la vigne et à la vue de certains foyers de botrytis naissant fin septembre, il nous tardait de passer a l'action.

Heureusement les températures fraîches des premiers jours d'octobre ont permis de stabiliser l'état sanitaire tout en maintenant une poursuite lente et régulière de la maturité. C'est vers le 23 septembre que les vendanges ont débuté dans le Médoc.

Ce fut un choix Cornélien que de débuter deux semaines après les premiers, le Jeudi 9 octobre pour le Château Haut Gachin avec une parcelle de 2 ha de Merlot sur le lieu dit des "Graves" qui avait atteint son niveau de maturité optimum et présentait une parfaite qualité de raisins.

Elles se sont poursuivies le 10 octobre toujours pour les Merlots sous un soleil radieux et dans des conditions sanitaires exceptionnelles. Les Cabernet Sauvignon à la maturité plus tardive ont été vendangés le 13 octobre toujours sous le soleil, mais après avoir subi un tri draconien à la vigne, écartant 20% des grappes avant vendanges.

La totalité de la vendange s'effectua sans une goutte de pluie mais avec des brouillards matinaux dont il fallait attendre la dissipation avant cueillette afin de préserver le potentiel de ce millésime plein de promesses.